ligne_fine.png
 Julie Moulier, Répétitions 2017 Photo : Thomas Métais-Chastanier

Julie Moulier, Répétitions 2017
Photo : Thomas Métais-Chastanier

 Sarah Métais-Chastanier, Répétitions 2017 Photo : Paul-Arthur Chevauchez

Sarah Métais-Chastanier, Répétitions 2017
Photo : Paul-Arthur Chevauchez

Équipe

Texte et mise en lecture Barbara Métais-Chastanier
Interprétation Julie Moulier
Création musicale Sarah Métais-Chastanier

Lectures simples
2016/2017

14 juin 2017, Librairie L'Atelier - Paris
17 juin 2017, Librairie Au Vent des Mots - Lorient
23 juin 2017, Librairie Goulard - Aix-en-Provence
21 septembre 2017, Scène nationale d'Albi

Lectures musicales
2017/2018

26 octobre 2017, Libr. Les Mots Passants - Aubervilliers
24 novembre 2017, Théâtre Ouvert - Paris
15 décembre 2017, CNSAD - Paris

Chroniques
des invisibles

Lecture musicale*

À partir d’un montage d’extraits du récit de
Barbara Métais-Chastanier, Chroniques des invisibles,
cette lecture musicale revient sur la rencontre improbable entre deux univers – celui du théâtre et de ses feux, celui de la clandestinité et du combat pour sortir de l’ombre – et sur
le parcours initiatique commun qui en a découlé.
Parfois vocale, parfois synthétique, la voix musicale dialogue avec celle de de l’autrice et celle de la comédienne. Elle se fond dans le récit ou le bouscule, matière entre les lignes, bulle de souvenir où se donnent à entendre les invisibles.
C’est une lecture poétique sur les porosités de notre époque,
les questionnements qu’elle précipite, la conversion du regard qu’elle exige plus que jamais de nous. L’occasion de questionner autrement les politiques d’hospitalité de notre société.
 

 
*En 2014, à l'initiative de Julie Moulier, le Théâtre Variable n°2 déploie ses recherches sur le dire, à travers l'exercice particulier de la lecture publique.
Invitée par Keti Irubetagoyena, Julie Moulier dirige plusieurs séances d'ateliers sur ce thème. Elle intervient également auprès des étudiants de l'Institut d'Avignon - Bryn Mawr College (USA) à l'occasion d'un séminaire qu'elle consacre aux rythmes de la langue française.
Depuis, le Théâtre Variable n°2 développe un travail régulier autour de la lecture à haute voix, format hybride, souvent musical, permettant de prolonger le travail mené dans les cycles de créations en explorant d'autres rapports aux lieux et aux publics.