Deux champs de recherche nourrissent le travail du Théâtre Variable n°2,
en s’articulant aux thématiques propres à chaque cycle. D’abord une réflexion sur les dramaturgies du réel, l'usage de matériaux documentaires et la force politique du rire tragique. Ensuite une étude de la présence scénique des interprètes dramatiques, ouvrant sur un théâtre des affects comme voie possible de réflexion et d’émancipation.