Écrire à partir du réel

Les spectacles du Théâtre Variable n°2 naissent des questionnements accompagnant l'expérience de certaines réalités sociales. Chaque création s’ouvre alors sur un temps de recherches documentaires qui sert de terreau à l’écriture textuelle et scénique.

L’enquête prend de multiples formes : expériences de terrain, entretiens, étude d'articles et d'ouvrages, analyse de l'actualité... L’ensemble de l’équipe y prend part à sa mesure car le partage d’une culture commune favorise les échanges autour des sujets qui sous-tendent le travail en cours. Les interprètes se font archives sensibles d’une expérience à la fois collective et intime, dont les harmoniques résonnent ensuite dans leurs propositions scéniques.

Le geste artistique s’invente ainsi depuis un travail de réflexions partagées sur des questions socio-politiques données, qu’il s’agit ensuite de transformer par l’invention de formes scéniques singulières.

Dialoguer & Expérimenter

Différents temps jalonnent le parcours vers la forme achevée de la création.

Un dialogue constant entre Keti Irubetagoyena et les auteurs et dramaturges avec qui elle collabore permet que se confrontent régulièrement propositions scéniques et fragments de textes lors de résidences de recherche menées avec l'équipe artistique du Théâtre Variable n°2.

Diverses rencontres ponctuent cette lente maturation des spectacles : ateliers d’écriture ou de jeu en collèges et lycées, à l'université et dans des écoles d'art ; lectures publiques, chantiers de création; journées d’études, tables rondes et communications scientifiques.
Endroits privilégiés d'échange avec des publics divers, ces temps de discussions et d'expérimentatiosn complètent les recherches documentaires du Théâtre Variable n°2 d'un recueil de réactions multiples.

Ainsi, la forme aboutie se dessine progressivement comme un futur catalyseur au débat et à la réflexion.

Prolonger
le geste artistique

Soucieuse de faire dialoguer recherche pratique et recherche théorique,  l’équipe du Théâtre Variable n°2 est amenée à expliciter les enjeux artistiques, scientifiques et politiques des travaux qu'elle mène en les inscrivant dans un cadre discursif.

Aussi s'attache-t-elle s'attache régulièrement à publier, communiquer ou organiser des rencontres, journées d'étude et tables rondes en lien avec les thématiques abordées dans ses spectacles ou, plus généralement, avec ses protocoles de recherche et création.

 Institut d'études françaises d'Avignon, 2016 Photo : Julie Moulier

Institut d'études françaises d'Avignon, 2016
Photo : Julie Moulier


Rire

Ce long travail d’écriture textuelle et scénique a pour visée l'invention, chaque fois nouvelle, de mécanismes propres à provoquer le rire des spectateurs malgré la violence des thèmes abordés.

Le rire recherché n’est pas celui, ample, de la connivence mais celui, bref, de la prise de conscience individuelle face à l'ébranlement des certitudes.
Souvent simple sourire ou frémissement, mêlé d’émotions contraires, il surgit comme la manifestation spontanée d'une impossibilité à penser le monde sur un mode manichéen (ô combien rassurant) mais bien dans toute la richesse de sa complexité.

La résistance humoristique au tragique porté à la scène s'incarne dans la présence vive des interprètes : présence de corps et d'esprit engagés dans le propos partagé, qui favorise la circulation des affects entre la scène et la salle et, avec les affects, l'implication spontanée de chacun.e dans les réflexions soulevées.


Le Théâtre Variable n°2 a reçu en 2016 l'appui du Fonds de Soutien à l'Initiative et à la Recherche d'Arcadi Île-de-France.